EWB in 2016

Défis d’engager les sections

Par Mahfuzur Muhith

J’ai été un membre actif à la section ISF de l’Université McMaster depuis quatre ans. Aussitôt que j’ai commencé, j’ai rejoint notre équipe de l’Ingénierie globale (IG). Je me suis vraiment engagé toute suite et à la deuxième année, je dirigeais nos initiatives de IG. Je suis passionné par le travail que nous faisons. Partout que j’allais, si quelqu’un me questionnait sur l’ISF, l’IG était la réponse.
Ce n’est que cette année, avant d’être élu président, que j’ai réalisé que cette manière et communiquer sur l’ISF nuisait au travail général de la section et elle est très peu bénéfique pour l’équipe de IG.

Au cours des quatre années que j’ai travaillé pour notre section, j’ai pu constater que nous avons constamment refusé de recruter et de retenir de nouveaux membres. Les présidents passés ont essayé des idées vraiment cool pour relever ce défi, y compris la tenue d’une semaine de sensibilisation pour promouvoir l’ISF où chaque jour nous avons organisé un événement différent pour promouvoir les initiatives ISF. Et une année, au lieu d’organiser une séance d’apprentissage typique, nous avons organisé une soirée EWBlast où nous avons mis en place une série de sessions d’apprentissage en même temps, permettant aux membres potentiels de choisir ce qui les intéresse le plus.
Mais j’étais tellement concentré sur IG, que je n’ai pas soutenu ma section dans son ensemble et qu’au lieu de mettre mon énergie derrière les efforts de rétention du chapitre, je ne voyais que ma propre équipe.

Maintenant, en tant que président, ma responsabilité s’étend sur toute la section et il est devenu évident pour moi que j’ai desservi la section. En tant que section, nous faisons tant de choses extraordinaires (demandez-moi tout simplement, je vais vous en parler!) Et les nouveaux membres sont particulièrement intéressés à prendre des actions et d’acquérir des expériences pratiques dans leurs domaines d’intérêt. Lorsque j’ai lancé IG, les membres potentiels qui n’étaient pas si enthousiastes à ce sujet. Ils allaient probablement revenir et trouveraient d’autres façons de s’impliquer.

Ayant compris la leçon de mon erreur dans mon nouveau rôle, nous avons décidé de restructurer notre section pour créer un espace pour les membres généraux qui sont passionnés par le changement systémique et qui partagent les mêmes valeurs que l’ISF, mais ne savent pas quel est leur rôle dans le chapitre.
Nous avons créé des occasions d’engagement qui avaient l’objectif de leur faire participer, de proposer des idées qui reflètent leurs intérêts et d’avoir le soutien nécessaire pour donner vie à des idées sans avoir de grandes responsabilités associées à un poste de cadre. Pour ce faire, nous avons condensé l’équipe exécutive et mis en place le rôle de directeur. Ces postes de directeurs sont principalement axés sur la gestion frontale de nos secteurs d’impact sans avoir les responsabilités logistiques d’arrière-plan d’un cadre.
Ce rôle garantit que nos initiatives actuelles sont poursuivies et permettent de générer de nouvelles idées. Cela ouvre la possibilité aux membres généraux de s’impliquer avec les directeurs dans les initiatives actuelles ou de mener leurs propres projets pour donner vie à leurs idées.

J’espère que cette nouvelle structure est inclusive à tous nos membres généraux et que toutes les idées sont valorisées. Je souhaite que les membres agiront sur les questions sociales qu’ils sont passionnés et je suis heureux de dire que nous avons déjà augmenté notre équipe de base de 20 personnes l’année dernière à 30 cette année. Cette nouvelle approche continuera à nous donner une plate-forme pour développer et aider à grandir non seulement notre section, mais aussi l’organisation.

 

fuz-failure-report

Connu de ses amis comme «Fuz», Mahfuzur Muhith est actuellement en sa dernière année à l’Université McMaster comme étudiant en génie informatique et de la société. Combattant d’ISF de longue durée, il s’agit de la quatrième année de Fuz avec Ingénieurs sans frontières et il est actuellement président de son section à McMaster.

RonanODéfis d’engager les sections
Share this post

Join the conversation