EWB in 2016

mbc.png

Quand les données parlent : mesurer les répercussions pour communiquer le succès

Par Uzair Jaffer,Uzair-jaffer Mobile Business Clinic

Depuis 2013, Mobile Business Clinic (MBC) s’affaire au Ghana à offrir aux gestionnaires d’entreprises agricoles la formation et le soutien nécessaires pour développer les meilleures entreprises possibles. Lors de notre troisième année, nous avons été confronté à des défis de taille dont plusieurs résultaient de notre incapacité à créer une culture basée sur les données.

Par exemple, à cause d’un cadre de suivi et d’évaluation incohérent, nous ne savons pas exactement quelles ont été les répercussions de nos activités de formation sur les participants et leur entreprise. En effet, nous avons eu de la difficulté à répondre de manière cohérente à la question suivante : « Quels avantages les personnes formées ont-elles retiré de vos programmes de formation? ». Cela a affecté notre capacité d’intéresser d’éventuels participants et d’autres parties prenantes à ce que nous faisons.

Nous sollicitons effectivement la rétroaction des participants, et nous essayons de suivre l’évolution de l’entreprise et d’en évaluer les progrès tout au long de notre collaboration. Mais comme nous n’avons pas réussi à trouver la vision, la méthodologie, les stratégies et les outils adéquats pour recueillir l’information nécessaire, nous ne pouvons pas expliquer quels services offerts auront le plus d’impact pour notre clientèle.

À l’interne, nous avons pris connaissance de ces défauts et pris des mesures pour instiller une culture basée sur les données au sein de notre organisation. Nous sommes en train de développer un nouveau cadre de suivi et d’évaluation qui a pour but d’identifier et de comprendre les changements que notre formation apporte aux activités  de notre clientèle. Ce cadre ne se borne pas à mesurer la satisfaction de notre clientèle; il sert aussi à recueillir des données concrètes sur le rendement des entreprises, même après la fin du programme.

Dernièrement, nous avons également intégré un « apprentissage organisationel » dans les valeurs fondamentales de notre organisation. Tous les membres de notre équipe ont des objectifs de performance spécifiques qui sont rattachés à cette vision. De plus, nous avons réaménagé notre structure et prévoyons d’affecter un membre au suivi et à l’évaluation.

Nous espérons devenir dignes de nous appeler une « organisation apprenante ». Nous croyons que ces mesures basées sur les données nous permettront de surmonter cet obstacle majeur au succès à long terme de notre organisation.

RonanOQuand les données parlent : mesurer les répercussions pour communiquer le succès
Share this post

Join the conversation